E-réputation : le Cnom délivre ses conseils

29 juin 2017

À l’ère du numérique, des applications interactives et de la notation permanente sur la toile, les internautes peuvent tout aussi bien évaluer en ligne un spectacle, un hôtel… qu’un praticien. De fait, « de plus en plus de médecins » font état « de la recrudescence d’avis ou d’appréciations subjectives publiés sur Internet par des patients et des difficultés rencontrées par les médecins pour obtenir la suppression ou le déréférencement des contenus qui portent atteinte à leur réputation », constate le Conseil national de l’Ordre (Cnom).

Comment obtenir la suppression ou le déréférencement des contenus désobligeants ? « Ces interrogations sont d’autant plus fortes que le médecin est confronté à un devoir de réserve lorsqu’il s’agit d’un des patients qui l’a consulté alors même que sa réputation peut être injustement mise en cause », souligne le Cnom. C’est pourquoi ce dernier a publié, en mai dernier, une série de fiches pratiques qui « expliquent d’une part, comment demander la suppression d’avis inappropriés sur le moteur de recherche Google Maps » et, d’autre part, « comment demander la suppression ou le déréférencement de données personnelles ». Il appelle également les praticiens à lui remonter « des informations sur ces demandes effectuées », qu’elles « aient abouties ou non ».

Consulter les fiches pratiques : https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/cnom_avis_sur_internet_droit_opposition.pdf

Consultez notre article « Médecins : prenez soin de votre réputation sur Internet ! » pour gérer votre réputation sur Internet

Tags : ,

Ces articles peuvent également vous intéresser