Des médecins étrangers pour renforcer les hôpitaux guyanais

2 septembre 2020

L’Agence régionale de santé (ARS) de Guyane a fait le choix d’enrôler, d’ici la fin de l’année, pas moins de 249 praticiens étrangers pour une durée maximale de quatre ans. Ces recrues seront réparties entre les hôpitaux du département. A cette fin, l’ARS s’apprête à publier des appels à candidatures. C’est la seule solution qui s’offre à elle pour tenter de densifier l’offre de soins notoirement insuffisante sur le territoire. « On a vraiment un retard à rattraper en termes de densité médicale, confirme Clara De Bort, Directrice générale de l’ARS. Ce retard ne peut pas être rattrapé assez vite avec l’augmentation du nombre de médecins français formés. On fait donc appel à des médecins étrangers dont certains disposent de formations de haut niveau. »
Si les renforts attendus s’avèrent suffisants, il est prévu, en théorie, que 109 d’entre eux soient affectés à l’Hôpital de Cayenne, 31 au Centre Hospitalier de Kourou, 85 au Centre Hospitalier de l’ouest guyanais et 24 dans des structures privées. Sachant que les établissements n’auront pas l’obligation d’embaucher les intéressés. Il s’agit simplement d’une opportunité qui leur est offerte même si l’on n’imagine mal qu’ils choisissent de la laisser passer.

Envie de partir travailler en Guyane ? Cliquez-ici pour voir nos offres

Tags : , ,

Ces articles peuvent également vous intéresser